Vlog | Une nuit dans un refuge à plus de 2000m !

Préparez vos sacs à dos et vos raquettes, on vous emmène en montagne !

Le week-end dernier on avait réservé une nuit dans le Refuge de la Cougourde, situé au pied du sommet du même nom, dans le Parc National du Mercantour (arrière pays niçois), quasiment à la frontière italienne.

Après avoir loué des raquettes (13€ la paire pour 2 jours) au Centre Nordique du Boréon, la randonnée commence juste à côté, à 1500m d’altitude. Il faut compter 3 ou 4 heures pour faire les 5kms, et ainsi rejoindre 2122m d’altitude où se trouve le refuge. La première portion avant le restaurant « l’Alpage » est plutot fréquentée, ensuite 2 passages assez pentus entrecoupés d’un « plateau » sont un peu plus difficiles, mais en prenant son temps on y arrive ! Tout est assez bien indiqué, il suffit de suivre les balises (sinon description Randoxygene ici). On entend les oiseaux, on admire le paysage et on observe plein de traces d’animaux dans la neige…

Il faut réserver en avance pour le refuge ainsi que les repas sur place (diner & petit-déj) car tous les produits frais sont montés à dos d’homme ! La soupe chaude et le diner copieux de Charly (le gardien du refuge l’hiver) sont vraiment réconfortants et nous apportent de la chaleur pour la nuit qui arrive car les chambres/dortoirs ne sont pas chauffés. En cette période, habituellement il y fait seulement 2 degrés, c’est pourquoi il faut être équipé d’un duvet même si des couvertures sont fournies.

Le soleil nous réchauffe déjà de ses premiers rayons, et ça va être l’heure de reprendre nos sacs. 2 lacs peuvent être des idées de balades accessibles du refuge. Celui qui se trouve juste au dessus (le petit lac des Sagnes à 2 200 m, mais je n’y suis pas allée) et celui de Trecolpas, plus connu avec sa petit île.

Dans la descente, nous croisons un renard habitué du refuge (en fait, on l’a déjà rencontré la veille dans la nuit au clair de lune). Il n’a pas l’air d’avoir peur et s’approche très près de nous. Après quelques minutes, le temps de profiter quand-même du moment plutôt inattendu et de prendre quelques photos, on doit le faire fuir. Il reste un animal sauvage, qui n’est pas sensé côtoyer comme ça les humains.

Vous n’êtes pas obligés de dormir au refuge, vous pouvez simplement passer y déguster une part de tarte aux myrtilles pour reprendre des forces avant de continuer votre chemin !

 

Informations sur le refuge :

Voici le site du refugeavec toutes les indications. Pour réserver, le mieux est d’envoyer un mail à Charly (il n’y a pas de réseau téléphonique là-haut), et c’est lui qui vous dira s’il reste de la place mais aussi, si les conditions météorologiques et d’enneigement sont correctes afin de monter en toute sécurité. Sauf exceptions (comme ce week-end au vu de la splendide météo), les enfants ne sont pas autorisés à dormir au refuge. Je préfère vous prévenir, le confort est complètement correct mais certainement sommaire pour certains, et vous ne trouverez pas d’électricité dans toutes pièces. Pour information, nous avons payé 103,40€ en tout pour 2 (pour la nuit + le diner + le petit-déj + la taxe).

 

Notre « équipement »:

 

Cet article contient des liens affiliés Amazon.

2 commentaires

  1. Merci pour ce plein de nature et de neige en vidéo !! Merci pour cette redécouverte du Parc du Mercantour.. car même si j’habite Antibes j’oublie tout cet arrière pays qui est magnifique !! Il va falloir que j’organise ça avec ma petite famille.. aurais-tu des idées de balade avec des enfants en bas âge ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.