Les règles au naturel | Partie 1 : les serviettes lavables & la culotte de règles

Du green dans ta culotte !

Attention, ici on va parler sang, culotte, intimité féminine. Je préfère te prévenir avant si tu n’es pas à l’aise avec le sujet, et je te conseille de rester calme et de simplement fermer cet article. Mais si au contraire ce domaine t’intéresse, te questionne, alors tu es au bon endroit ! Si tu es un homme : bienvenue, je pense que c’est important que les règles ne restent pas un sujet exclusivement féminin. Vous partagez nos vies, c’est aussi votre quotidien. Et c’est toujours une bonne chose de s’informer, pour peut-être mieux comprendre l’autre…

Ici on va discuter comme entre copines, et même si 2 de ces 3 alternatives m’ont été envoyées gratuitement par des marques, ça n’influe (flux, haha) en rien mon avis : je vous parle exactement comme à ma soeur, mes amies, mon entourage… Sur Instagram, je vous ai proposé de me poser des questions à ce sujet, j’ai tout lu et j’espère vous apporter des réponses satisfaisantes dans ces 2 articles !

 

Je vous invite avant de commencer à visionner (si ce n’est déjà fait) le documentaire d’Audrey Gloaguen, “Tampon, notre ennemi intime“ qui fait froid dans le dos (pour être polie). Vous comprendrez pourquoi il faut faire attention à tout ce qu’on utilise et particulièrement quand ça a un contact direct avec nos muqueuses les plus intimes…

 

Différentes protections naturelles & réutilisables

 

Comme beaucoup de femmes, j’ai porté quasiment que des tampons pendant de nombreuses années du premier au dernier jour de mes règles à chaque cycle, le jour et la nuit sans me poser de questions… Mon esprit (et du coup mon corps) s’est doucement ouvert à des alternatives, et l’été 2014 après mettre renseignée de tous les côtés, je me suis lancée et j’ai commandé ma cup !

Depuis j’utilise (et je vous parle) de protections hygiéniques écologiques, souvent économiques et surtout le moins néfaste pour vous (et la planète) possible. Aujourd’hui, après les présentations, je vous donne mon avis sur chacune ! Maintenant, il existe aussi plusieurs marques de serviettes hygiéniques à usage unique et tampons bio mais je ne vais pas vous en parler ici, car je préfère me concentrer sur des alternatives plus durables. (Bon, j’avoue que ça dépanne quand-même…)

Le but de ces produits est d’éviter au maximum les déchets ainsi que de ne pas mettre en contact votre intimité avec plein de produits toxiques, et bien-sûr que vous vous sentiez le mieux possible durant cette période parfois délicate du mois ! ♡

Comme ce sont des produits lavables et donc ré-utilisables, vous allez les manipuler. Du coup il vaut mieux être à l’aise avec l’idée de voir et de toucher le sang de vos règles. Personnellement, ce n’est pas du tout quelque chose qui me freine ou rebute, c’est totalement naturel et physiologique mais chaque personne est différente…

 

1 l Les serviettes lavables

Qu’est ce que c’est ? C’est exactement comme les serviettes hygiéniques jetables (on m’a appris l’expression « pâte à cul », ça m’a fait rire !) mais en tissu. Elles sont douces, absorbantes et se fixent dans la culotte grâce à des ailettes pressionnées mais ne se jettent pas à la poubelle. Souvent en coton bio, elles existent en plusieurs tailles afin de s’adapter au mieux à tes besoins : l’importance de ton flux suivant les jours de ton cycle, le moment de la journée (si c’est le jour ou la nuit…). Leurs couleurs et motifs sont bien plus funky qu’une serviette simplement blanchie (surtout au chlore).

Comment ça fonctionne ? Tu la fixes dans ta culotte, string à bretelles, tanga, gaine ou boxer grâce à la pression (un peu comme les ailettes auto-collantes des serviettes conventionnelles). Quand tu dois en changer, il suffit de la dé-clipser, la plier sur elle-même pour la ranger (si tu ne peux pas t’en occuper tout de suite) ou sinon la rincer/la faire tremper dans l’eau froide afin de la pré-nettoyer et ensuite tu peux la passer à la machine jusqu’à 60°C.

Astuce : s’il vous reste des tâches de sang sur votre serviette lavable (ça fonctionne aussi avec votre culotte/pantalon), la poudre magique s’appelle le percarbonate de soude !

Et alors, c’est bien ?  C’es vraiment chouette, ça absorbe bien et le contact avec le tissu est bien plus agréable que la matière parfois irritante (voire même allergisante) des serviettes conventionnelles.

Combien ça coûte ? Entre 15€ et 20€ l’unité (suivant la taille), c’est cher mais il existe des packs économiques et vous les conservez environ 5 ans. Après un rapide calcul sur ce laps de temps, avec un kit de 6 serviettes (il faudra les laver tout au long du cycle), ça revient à environ 1,40€ / cycle.

Je les trouve où ? J’ai testé la marque Dans ma culotte qui m’avait envoyé un protège-slip que j’utilise toujours depuis 2 ans et demi (souvent pour le dernier jour des règles). Depuis peu l’enseigne Plim est vendue sur le site Mademoiselle Bio, youpi, on en trouve maintenant plus facilement !

Si tu « taquines » la machine à coudre, tu peux même t’en fabriquer toi-même car il existe des kits économiques « prêt-à-coudre ».

 

Bon, il existe une polémique autour des serviettes/couches lavables comme pour le boycott de la pilule. Certains pensent que c’est un grand retour en arrière, à l’époque de nos mères/grand-mères « libérées » par la machine à laver, le jetable (couche-culottes et serviettes hygiéniques) et la contraception… mais bon, on ne va pas rentrer là-dedans aujourd’hui !

 

2 | La culotte de règles

Qu’est ce que c’est ? C’est une culotte avec un super pouvoir : elle cache une partie absorbante dans le tissu, comme si la serviette hygiénique était intégrée dans le sous-vêtement.

Comment ça fonctionne ? Une partie absorbante est cousue directement dans la culotte. Elle est composée de plusieurs couches différentes : celle en contact avec la peau est composée à 100% de coton, ensuite la fibre de bambou absorbe le flux, et enfin un tissu imperméable permet d’éviter les fuites ! Elle se porte exactement comme une culotte lambda. Après une moyenne de 12h d’utilisation, tu l’enlèves, la rinces à l’eau froide et tu la laves en machine à 30°C (sans adoucissant). Pour le séchage il vaut mieux privilégier une méthode naturelle, et surtout éviter d’exposer le sous-vêtement a une trop grande source de chaleur, elle pourrait devenir moins absorbante.

Et alors, c’est bien ? C’est vraiment top top top ! Si comme moi vous avez toujours peur que la serviette migre vers l’avant ou l’arrière, que la nuit vous adorez prendre des positions de dodo totalement improbables et que vous détestez l’effet « couche » entre les jambes, ce sous-vêtement est fait pour vous ! C’est bien-sûr un tout petit peu moins confortable que votre boxer préféré mais bien plus que le combo classique « culotte + serviette collée dedans ». La partie absorbante monte bien haut devant et sur les fesses, du coup ça rassure à fond ! Et oh, joie, bonheur, la technologie fait que vous ne vous sentez pas humide, ça ne sent pas, et ça c’est vraiment gé-nial !

Mini bémol (oui je casse l’ambiance), il faut aussi se rendre compte que si votre protection est saturée au milieu de la journée (suivant votre flux), vous devez changer TOUTE la culotte, et ça prend plus de place qu’une simple serviette dans son sac… mais personnellement ça ne m’est jamais arrivé !

Depuis 5 cycles maintenant, j’utilise 2 modèles « shorty » envoyés par la marque FEMPO. Cette forme est plus « enveloppante » que la vraie culotte de règles proposée sur le site aussi, et du coup plus sécuritaire durant cette période. Niveau logistique, je pense qu’il faut en avoir minimum 3 pour pouvoir les faire tourner sans trop se prendre la tête (pendant qu’on en porte une, l’autre sèche et la dernière est prête a être enfilée). Ma routine du moment, c’est culotte de règles la nuit (enfin shorty du coup) et ma cup le jour, et c’est absolument PAR-FAIT ! ♡ 

Combien ça coûte ? Environ 30€ l’unité (suivant la marque) pour une durée de vie moyenne de 5 à 7 ans. En calculant rapidement, 3 culottes de règles utilisées sur 6 ans, ça revient à environ 1,15€ / cycle.

Je les trouve où ? Fanny & Claudette de la marque FEMPO m’ont envoyé 2 shorties que j’ai testés pendant presque 6 mois avant de vous donner mon avis. (Rien à voir, mais j’aime beaucoup leur vision positive des règles et je pense d’ailleurs que ça sera le thème d’un autre article…) De conception française, ces sous-vêtements périodiques sont fabriqués en Tunisie à partir de matériaux français et italiens. Pour info, la culotte menstruelle FEMPO ne contient pas de nanoparticules de métal contrairement à d’autres.  Elles viennent de sortir le modèle Flux ++ qui devrait intéresser pas mal de femmes, mais je ne l’ai pas encore testé. Sur le marché vous trouverez aussi Marguette, et Thinx… Pour vous éclairer sur le choix de la marque de culotte de règles, cet article est pas mal !

 

Dans la Partie 2 de cet article Les règles au naturel, on parlera du coup : de la cup, du flux instinctif libre, des éponges de règles et même des petites astuces anti-douleur !

Si vous avez testé les serviettes lavables ou les culottes de règles, avez-vous été convaincues ? N’hésitez pas si vous avez des questions, posez-les moi en commentaires et si je n’ai pas personnellement la réponse j’en parlerai aux marques concernées ! ♡

4 commentaires

  1. Salut Morgane. Merci pour cet article.
    Je me tâte de plus en plus à passer aux culottes de règles. As-tu pris ta taille habituelle ou une taille au dessus comme recommandé par pas mal de monde ?
    Merci d’avance.

  2. Ccou
    J’ai investi ds les serviettes et proteges slips lavables ds ma culotte et malheureusement suivant les sous vêtements que je porte, quasi tous, cela bouge et tiend donc pas en place. Je suis très déçue et suis revenu aux jetables malheureusement. N’ayant pas de magasin ou je pourrai essayer avec une culotte ça reste compliquer comme achat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *