En septembre au Québec, mon voyage autour du Saint-Laurent

Cela fait bientôt un an que je suis rentrée de deux semaines au Québec. J’avais publié une vidéo l’an dernier mais certains d’entre vous m’ont demandé un article. Alors voici notre petit carnet de bord !

On a choisi de visiter cette belle province mi-septembre, quand les températures sont encore clémentes et que l’automne pointe doucement le bout de son nez. On n’a pas regretté. Mais si vous voulez assister aux couleurs flamboyantes de l’été Indien, je vous conseille plutôt de partir un peu plus tard, fin Septembre / début Octobre.

Notre itinéraire

On a loué une voiture à Montréal pour un grand tour du Saint-Laurent en se dirigeant d’abord vers le Nord. Le but était de découvrir les lacs de la Mauricie, puis randonner près du fjord de Saguenay, voir les baleines à Tadoussac, traverser l’immense fleuve Saint-Laurent à bord d’un “traversier”, découvrir Rimouski et enfin les phoques du parc du Bic. Le road trip se termine dans la ville de Québec où on a rendu la voiture. C’est la compagnie de bus Orléans express qui nous ramènera à Montréal.  On totalise 1750kms de voiture / bus / zodiac et traversier (je n’ai pas compté le canoë !!).

Etape 1 | Autour du Parc de la Mauricie

lac castor Quebec

Pour notre première étape en dehors de la ville, à moins de deux heures de Montréal, au coeur de la forêt de la Mauricie, tout au bout d’un chemin de terre, on découvre un magnifique lac. On est Aux Berges du Lac Castor.

Le site est entretenu par une coopérative qui y a installé des chalets et des emplacements de camping uniques. Certains sont accessibles en traversant le lac en canöé (l’idée est géniale). Ceux qui aiment l’isolement et la nature seront servis ! D’ailleurs, ici, les canöés, kayaks et barques sont utilisables en libre service. On a su en profiter pour des balades au coucher de soleil et observer les nombreux castors qui y nagent (c’était un de mes rêves). Le lac est aussi entouré par un réseau de sentiers, tout est très bien balisé.

cabane au Québec

On a choisi de louer un chalet. Celui ci ne disposait pas d’électricité ni de cuisine ou de sanitaires. Des espaces communs dont une cuisine communautaire sont à disposition avec tout le nécessaire. Des Québécois nous ont aussi invités à partager des chamallows | marshmallows grillés au coin d’un feu réconfortant (c’est presque une institution chez nos cousins outre-Atlantique).

cuisine communeautaire Lac castor

shamallows au sirop d'érable Québec

Cet endroit a réellement été un coup de coeur pour moi, c’est même un de mes meilleurs souvenirs canadiens ! ♡  En plus il n’est pas très loin du parc de la Mauricie, que nous avons visité à la journée.

barque lac castor Quebec La route entre le Lac Castor et le Parc de la Mauricie est pittoresque. On traverse des petits villages mignons, on longe de nombreux lacs et forêts. On est en plein cliché Canadien !

On a écourté notre journée dans le parc car la route “promenade” qui le traverse de bout en bout était fermée pour travaux. On a simplement fait une petite balade en suivant le sentier des Cascades, dont le point de départ est proche de l’entrée “Saint-Mathieu” du parc. On a ensuite pris la voiture pour rejoindre le belvédère de l’Île aux pins sur le lac Wapizagonke. 

Retrouvez les randos du parc de la Mauricie ici

ils aux pins Mauricie

Au retour, on s’est arrêté dans le village de Saint-Elie-de-Caxton. Vous y trouverez des vélos aux couleurs bonbons en libre service qu’on peut emprunter et déposer dans des « stations » en bois comme celle-ci. Ici pas besoin de paiement, de cadenas ou de caution, les gens se font confiance, et ça c’est tellement agréable.

Etape 2 | Autour du fjord du Saguenay

Plus au nord, on a visité le Parc du Fjord-du-Saguenay. On a suivi le Sentier de la statue sur le Cap Trinité qui part du Centre de découverte et de services du parc. L’aller retour dure environ 3 heures et offre quelques beaux points de vue.

Fjord de Saguenay

A l’Anse Saint Jean, près du Fjord, on a dormi dans l’auberge Entre chiens et loups. Vanessa, la propriétaire, nous invite à participer à la balade matinale d’une de ses meutes de chiens dans la forêt qui borde la grangette. J’ai adoré ! Ils organisent aussi des sorties en chiens de traîneau l’hiver.

Etape 3 | Saint-Siméon, Port-au-Persil

A une heure de l’Anse Saint Jean, on découvre pour la première fois le fleuve Saint-Laurent et ses 20km de largeur !

En se baladant le long du Saint-Laurent, dans le petit village de Port-au-Persil, on aperçoit des formes sombres sortant brièvement de l’eau, à quelques dizaines de mètres seulement du bord. Puis en y regardant de plus près on a vite compris. Oui, on peut voir des baleines à l’oeil nu dans un fleuve depuis la terre ferme !

Saint Siméon

La géographie du lieu fait que le fleuve est très profond au bord du rivage. Vous êtes en quelque sorte au sommet d’une falaise sous marine. Les baleines peuvent s’approcher du bord pour se nourrir. Des longues-vues gratuites sont d’ailleurs à disposition pour mieux les voir. On s’est installé là un long moment à essayer de distinguer les rorquals, grands dauphins et les bélugas. C’était vraiment génial !

 

Sentiers de la Baie des Rochers

A quelques minutes au nord de Saint-Siméon se trouve le Parc municipal de la Baie des Rochers. On a suivi le sentier « la coulée des mâts » qui part du quai et mène à l’Anse de sable, une plage déserte. (Autres infos sur le sentier ici)

parc Québec

Au retour, pour éviter de faire le même chemin qu’à l’aller, on a décidé de longer la côte car c’était la marée basse. Il y a eu quelques passages difficiles dans la vase mais ça se faisait quand même très bien ! (Je ne vous conseille pas forcément de le faire, attention à la montée de l’eau.)

Maison isolée Québec

La rando est bien amenagée avec de nombreux ponts et passerelles en bois comme celle-ci.

Etape 4 | Tadoussac

A une heure au nord de Saint-Siméon, on embarque à bord du traversier (nom Québécois pour désigner un bac), pour rejoindre le village de Tadoussac. La traversée est gratuite et il y a en a régulièrement, jour et nuit. 

Si vous avez du temps, juste avant le traversier, sur la droite, se trouve le Centre d’Interprétation et d’Observation de Pointe-Noire vers la baie Sainte Catherine. Il est idéalement situé sur un promontoire et offre une belle vue sur le fjord et le fleuve. Les naturalistes présents sont passionnés et vous expliquent tout sur la faune et la flore de la région. Pourquoi les baleines remontent le Saint-Laurent, quelles espèces on peut voir, etc. Je vous le recommande, on a pu voir beaucoup de spécimens dont des mamans et leur bébé, j’ai adoré ! 

Pendant la traversée, on a pu voir plusieurs beluga. Ce sont les plus faciles à reconnaître puisqu’elles sont blanches !

Tadoussac

Arrivés à Tadoussac, on fait le tour de la pointe de l’Islet. Le sentier part du Centre d’Interprétation des Mammifères Marins et offre plusieurs points de vue. C’est assez agréable.

Un peu au nord de Tadoussac, on trouve de grandes dunes de sable qui se jettent dans le fleuve. C’est un peu la Dune du Pyla locale ! Je n’ai pas de photo mais je crois que vous l’apercevez dans la vidéo.

Niveau adresse sympa à Tadoussac, j’ai beaucoup aimé le Café bohème et leur pudding chômeur accompagné de sa liqueur à l’érable « coureur des bois » en dessert ! Tout un programme délicieux et réconfortant quand il fait un peu gris et froid dehors.

Petit avertissement concernant les tours en bateau pour voir les baleines : faute de place pour l’activité kayak à la rencontre des mammifères marins nous avons embarqué sur un zodiac au dernier moment. En plus de coûter assez cher, nous avons hérité des pires places à l’arrière (celles où vous être trempés jusqu’à la culotte – littéralement- malgré les cirés). Nous avons fait beaucoup de distance sans voir grand chose dans l’eau, et quand des baleines sont apparues, plusieurs zodiacs les encerclaient moteurs allumés, c’était un peu horrible à voir. Avec la vitesse, le vent et le fait d’être totalement mouillés on a vraiment été frigorifiés. Je ne le referai jamais, car en plus d’une expérience désagréable je trouve que le comportement envers les animaux n’est pas respectueux. Notre expérience d’observation depuis la côte était amplement suffisante.

peluche beluga quebec

Etape 5 | Camper au bout du monde avec les baleines

Un paquet de bois, des couvertures, une tente et des chamallows. Ou comment passer une soirée parfaite au bord du fleuve à observer et écouter les baleines sortir de l’eau en soufflant. Un souvenir vraiment inoubliable. ♡ 

camping mer et monde Québec

Le camping Mer et Monde écotours a installé des plateformes en bois adaptées aux tentes de camping. Elles sont assez espacées et offrent toutes une vue sur le fleuve. Je vous conseille de sélectionner un emplacement un peu en hauteur et en retrait du rivage pour être protégé du vent et de l’humidité qui se lèvent la nuit.

Camping mer et monde bergeronnes

baleine Quebec

On a loué tout l’équipement sur place (sac de couchage + sac à viande en polaire, matelas). Ils organisent aussi des sorties en kayak mais on n’a pas eu le temps d’en profiter.

Ce qui nous a réchauffé et remonté le moral après le désastreux tour en bateau à Tadoussac c’est une boulangerie artisanale aux Grandes Bergeronnes : la P’tite Cochonne qui propose du pain délicieux et même du Kouign-Amann (une spécialité bretonne très riche avec laquelle j’ai été élevée :) ).

Etape 6 | Traversée les Escoumins – Trois Pistoles

Pour rejoindre l’autre rive du Saint-Laurent, on a repris un traversier au port des Escoumins. On a réservé la veille sur leur site et on a bien fait car il était complet le jour même !

La traversée s’est faite dans un épais brouillard sous le son de la corne de brume et on n’a pas vu grand chose.

Pour vous réchauffer avant le départ, je vous conseille une boisson chaude dans le café-bar-culturel  Kiboikoi aux Escoumins. Une bonne adresse, même si je ne suis pas du tout fan des animaux accrochés aux murs…

Etape 7 | les phoques du Parc du Bic

A 15km à l’ouest de Rimouski se trouve le Parc du Bic. On avait vraiment envie de découvrir l’autre rive du Saint-Laurent et on n’a pas été déçus. Le parc n’est pas immense mais est très beau avec de nombreuses îles, anses, caps et des phoques à observer. Le paysage est très changeant suivant la marée.

Mention spéciale aux improbables noms de baies et de anses : Baie du Ha! Ha!, Anse à Mouille-cul, Anse à l’orignal… Et rien que pour ça on vous aime les Québécois !!

parc du bic Quebec

L’accueil du parc peut vous fournir toutes les infos de randonnées à faire aux alentours. Dans l’Anse à l’orignal, un naturaliste nous a permis d’observer les phoques à la longue vue sans les déranger et nous a expliqué leur vie, leur fonctionnement. C’est toujours génial d’être témoin de la faune locale dans son environnement habituel, moi j’adore ça ! On a ensuite suivi le sentier du Contrebandier. Toutes les randos se trouvent sur le site parc parcours.

On a pris un Airbnb dans un quartier résidentiel de la ville de Bic qui se trouve juste à côté.

parc du bic, Quebec Renard au parc du Bic, Québec

 

Etape 8 | Kamouraska et la route du retour

A mi-chemin entre Rimouski et Québec, on s’est arrêté à la Savonnerie Quais des bulles dans le village de KamouraskaJ’y ai acheté un savon aux bleuets, dont je vous parle dans cette vidéo.

En approchant de Québec, on s’arrête à Lévis afin de profiter d’une vue d’en face avant de rendre la voiture.

Bon à savoir

Les parcs Québecois

Il faut comprendre qu’il y a 2 types de parcs au Canada. Les parcs SEPAQ (gérés par la province du Québec) et les parcs Canada gérés par le gouvernement Canadien. Si vous achetez des pass pour visiter ces parcs, il ne seront valides que dans l’un ou dans l’autre. L’année dernière, en 2017, nous avons bénéficié des 150 ans de la Confédération, les parcs Canada étaient alors gratuits.

Louer une voiture ou voyager en transports en commun ?

Pour nous c’était évident de louer une voiture. On aime être libres, et changer notre programme au cours de la journée ou aller dans des endroits peu fréquentés. La voiture est beaucoup plus pratique pour cela. Nus avons choisi le loueur Avis et tout s’est très bien passé.

Beaucoup de touristes mi-septembre ?

On a voyagé du 9 au 25 septembre et on avait le sentiment d’être seuls ou presque dans les endroits qu’on a visité (hors des grandes villes bien sûr). Même à Tadoussac, qui est réputé pour être touristique, c’était simple de se garer, aller au restaurant sans réservation, etc.

Réserver les logements à l’avance ou en dernière minute ?

On avait réservé la plupart des logements à l’avance car on avait une idée de ce qu’on voulait voir et on ne voulait pas perdre de temps à les chercher sur place. Mais si vous voyagez en voiture et avez une connection internet (le forfait Free mobile 4G est utilisable au Québec sans surcoût), vous pouvez facilement trouver des logements en dernière minute en cette saison.

Comment réserver les logements qui ne sont pas sur Booking ou AirBnb ?

C’était le cas des cabanes et campings dans lesquels nous sommes allés. Le plus simple est de les appeler car ils vous donnent tout de suite leurs dates et emplacements disponibles.

Mes articles à propos du Québec

Pour prolonger l’expérience québécoise :

N’hésitez pas à compléter cet article de vos « bonnes adresses » au Quebec afin de profiter à tous !

1 commentaire

  1. Le Québec est une région qui m’a toujours fait rêver !! Je garde précieusement tout tes conseils pour le jour où je pourrais réaliser mon rêve et m’y rendre !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *