Tout sur mes poils : méthodes d’épilation et astuce anti-repousse !

L’été arrive, aux beaux jours on commence à découvrir ses bras, ses jambes en portant des robes légères et pourquoi pas aussi le bikini ?

On voit de plus en plus sur des blogs ou Youtube une nouvelle tendance : le retour du poil ! Pour ma part, je ne me sens pas du tout concernée car j’ai du mal à les supporter, non pas par pression sociale mais pour mon image personnelle, la façon dont je vois mon corps. Même si j’ai la chance d’être plus dotée de forêt de Brocéliande que de jungle Amazonienne, merci Papa, merci Maman ! Aujourd’hui je vais vous parler des différentes techniques pour les éradiquer et vous dévoiler mes petites astuces !

◊ Mais tout d’abord, à quoi servent nos poils ?

Chez nous les humains, ils ont un rôle protection de zones fragiles comme les cheveux pour le crâne (qui protège normalement notre cerveau), nos cils/sourcils sont une sorte de parasol pour limiter les poussières et rayons du soleil dans nos yeux, les poils de nez ou d’oreilles forment un filtre qui nous prévient immédiatement en cas d’insertion d’un objet ou petite bê-bête. Les aisselles sont pleines de ganglions, et les parties intimes abritent nos organes reproducteurs donc essentiels à notre survie. Ces poils ont aussi un rôle de capteur d’odeurs, entre-autres de phéromones, sorte d’hormone qui nous informe dans un but d’attraction sexuelle.

◊ Le B-A-BA de l’épilation :

Afin d’épiler efficacement, on conseille d’effectuer un gommage avant (ou la veille) afin d’éliminer les cellules mortes et de faire ressortir tous les poils même ceux qui sont juste en train de sortir de la peau. Personnellement je ne me prends pas la tête et j’utilise tout simplement un mélange naturel composé de marc de café (celui que vous avez bu tout à l’heure) auquel j’ajoute un peu d’huile végétale de votre choix ! Frottez doucement avant de vous lavez (pour éliminer le corps gras).

Faites attention aussi à l’hygiène de votre matériel qui doit être désinfecté afin d’éviter des petits boutons disgracieux !

◊ Le rasoir :

Très commun, c’est le mode de « dépilation » sans douleur le plus facile à pratiquer et un des moins cher. Avez-vous remarqué la différence ahurissante de prix entre les rasoirs dits « pour homme » ou « pour femme » ? Certaines marques proposent aussi des recharges de lames plus chères que le kit de rasoir en lui-même (qui en contient déjà…) Ouvrez l’oeil ! Mais le revers de tous ces avantages est que le rasage entretient la repousse du poil. Comme il est juste coupé et non arraché, il repousse très très vite et souvent plus épais… pour beaucoup de personnes, un résultat net oblige de se raser tous les jours…

Par contre c’est une excellente solution de « secours », occasionnellement !

Pour un rasage plus green, écologique et économique préférez le rasoir à l’ancienne avec juste une lame simple interchangeable, couplé à un savon à barbe plutôt qu’une mousse à raser en aérosol (qui contient des gaz toxiques). Mais on en reparlera dans un article dédié bientôt !

◊ La crème dépilatoire :

Il s’agit d’une crème qu’on applique sur la zone souhaitée et en quelques minutes la kératine contenue dans le poil est dissoute. Vous ne sentez absolument rien (au pire des picotements), c’est garanti sans douleur ! Mais il faut souvent supporter une odeur assez forte, absolument éviter les muqueuses et le visage, le mieux étant de faire un petit test avant afin d’éviter toute allergie…

J’en ai déjà testé mais je n’ai pas du tout accroché, trop chimique et pas de bons résultats je trouve… Mais cette technique peut être adaptée aux personnes souhaitant une épilation très rapide, sans aucune douleur et sans rasoir !

◊ L’épilateur :

Cette petite machine électrique agit comme des dizaines de petites pinces à épiler, qui arrachent chaque poil en entier. Son bulbe n’étant plus présent, la repousse est donc beaucoup plus lente…

Je me souviens avoir fait un caprice à ma mère quand j’étais ado pour en avoir un, et depuis je ne l’ai plus quitté !

Je m’en sers pour les jambes, les aisselles et les retouches de maillot. Et depuis le temps que je l’utilise, je vois très bien que les poils que je ne souhaite plus s’épuisent et repoussent beaucoup plus lentement et en nombre moins important. Je ne m’épile les « d’ssous d’bras » qu’une seule fois par semaine et encore c’est parce que j’ai les yeux juste dessus ! Attention toutefois pour les personnes plutôt blondes et qui ont peu de poils, cette technique ne les enlève pas tous, les plus fins restent. Mais les jambes sont quand-même douces !

Niveau douleur, au début certaines zones sont assez sensibles mais sincèrement au bout d’un moment on ne sent plus grand chose…

Si vous hésitez entre plusieurs modèles d’épilateur, sachez que la petite lampe qui éclaire les poils lorsque vous vous épilez n’est pas du tout gadget, et c’est vrai que suivant l’éclairage on en voit pas du tout la même chose, elle est donc super utile !

◊ La cire orientale chaude ou bandes froides :

L’orient nous a entre-autres apporté cette superbe méthode anti-poils ! Que ce soit des bandes pré-enduites froides, ou de la cire chaude cette technique est vraiment a recommander car elle permet un arrachage entier du poil et vous apportent quelques semaines de tranquillité !

Bon on ne va pas se mentir, l’énorme bémol c’est la douleur ! Il s’agit de ma méthode de prédilection pour le maillot, et j’avoue que surtout au début ça fait très (très) mal mais cette douleur diminue au fil des séances… Je vous conseille de débuter chez un professionnel, et personnellement depuis je le fais chez moi avec des bandes très fines spéciales bikini que je trouve très bien ! Niveau « intensité » d’épilation vous avez un énorme choix : « débroussaillage » minimal, maillot américain, brésilien (la plus demandée chez les esthéticiennes il parait !) ou intégral. (Ou encore motif Hello Kitty, vous faites bien ce que vous voulez !)

Si vous avez des problèmes de circulation, évitez la cire chaude qui comme son nom l’indique a été chauffée et attention justement au risque de brûlures ! Pour mes poils très fins, je n’étais pas du tout satisfaite de cette technique sur mes jambes, bien-sûr le maillot c’est différent.

Point green : pour une épilation « zéro déchet » je compte essayer de fabriquer moi-même ma cire à base de sucre, elle ne nécessite aucune bande donc on ne jette rien de superflu. Je vous tiendrai au courant de mes avancées dans ce domaine !

◊ Autres techniques : pince à épiler, épilation indienne au fil, galet polissant et décoloration

Tout le monde connait la pince à épiler, très pratique en retouche sur des petites zones du corps quand on a juste quelques poils à enlever. Je l’utilise aussi pour les sourcils et de temps en temps je vais dans un Brow Bar Benefit (mon expérience ici) afin de redessiner ma ligne par une professionnelle à la cire !

Je n’ai jamais testé mais je sais que la technique d’épilation indienne au fil est très impressionnante dans sa gestuelle ! Grâce à un maillage spécial, les poils sont coincés dans un « noeud » entre 2 fils et est arraché de cette manière. Par curiosité, regardez cette vidéo :

Encore une autre technique d’extermination des poils : le galet polissant ! Cette méthode permet d’éliminer poils et cellules mortes grâce aux frottements circulaires sur la peau d’une fine surface abrasive en cristal de roche. Mais bien-sûr on ne fait que le couper !

On a toutes une mini « moustache » : un petit duvet au dessus des lèvres mais chez certaines on le perçoit plus que chez d’autres et cela peut être gênant. Le mien doit être invisible car il ne m’a jamais dérangé. Mais si vous avez peur d’une repousse difficile et que vous ne voulez pas les épiler, décolorez-le ! Je sais qu’il existe des kits spéciaux de crème décolorante.

◊ épilation définitive : lASER et LUMIÈRE PULSÉE

Si vous en avez vraiment « ras-la-cacahuète » de vos poils assez foncés et que vous avez le budget nécessaire, vous pouvez envisager une épilation définitive avec des séances de laser ou de lumière pulsée. Je ne suis pas du tout spécialiste mais je sais que delà peut être un peu désagréables et que suivant votre « profil pileux » vous devez faire plus ou moins de séances et qu’il faut prévoir plusieurs centaines d’euros…

◊ L’huile de souchet pour ralentir la repousse des poils :

J’ai découvert récemment un produit qui permettrait de limiter la repousse du poil (notre rêve à toutes après celui de trouver le prince charmant et d’adopter une licorne de compagnie  !) : l’huile de souchet ! Je m’en suis procurée chez Aroma-Zone et je suis en plein test in-vivo ! J’en applique après chaque douche sur les zones épilées où je souhaite ralentir la repousse. Je ne peux pas encore vous dire si c’est efficace pour le moment, mais j’ai lu plusieurs avis positifs dessus et promis si cela fonctionne je vous le ferai savoir ! (Parole de scout !)

J’espère vous avoir été utile ! Et vous, comment vous épilez-vous ? N’hésitez pas à partager votre expérience !

noeud

6 Commentaires

  1. Coucou, ton article es très complet, j’aime beaucoup :D J’aurai simplement souhaité savoir comment tu laves ton épilateur ? J’en ai un également pour les aisselles et j’ai du mal à le laver « en profondeur »…
    Merci , bisous

    1. Pour l’entretien, je lave à l’eau tout ce que je peux (bien-sûr uniquement les parties en plastique) et sinon le mien était livré avec un petit « pinceau » pour le nettoyer. j’espère que ça t’aide Mathilde !

  2. Coucou
    Est-ce que tu penses que l’huile de souchet fonctionne après une épilation à la lumière pulsée ou bien on doit obligatoirement s’épiler avec de la cire ou un épilateur électrique?
    Merci pour l’article :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *