Zéro déchet : une épicerie de produits locaux en vrac dans les Alpes-Maritimes !

zéro déchet

Mardi dernier, une épicerie un peu particulière s’est ouverte à Mouans-Sartoux dans les Alpes-Maritimes, elle s’appelle Boomerang. Si vous avez lu le livre de (Sainte) Béa Johnson la reine du livre éponyme « Zéro déchet », vous savez qu’elle fait ses courses entre-autres dans une épicerie en vrac donc sans emballages jetables afin de limiter ses détritus.

Je vous emmène aujourd’hui dans une « french » version du concept !

pates

Le concept :

Si vous essayez de faire quelques gestes pour que la planète soit plus verte, et que les emballages (et les suremballages) qui terminent quasi-immédiatement à la poubelle en rentrant du super-marché vous posent quelques questions, cette épicerie est peut-être votre réponse !

Peut-être que comme moi vous avez déjà banni les sacs en plastique non réutilisables (et donc jetables) de votre vie et que du coup les « tote bags » les ont détrônés haut-la-main ! Maintenant je m’attaque aux emballages de ce que j’achète !

L’idée est qu’au lieu d’acheter un paquet de riz (ou ce que vous voulez) qui contient un sachet qui préserve votre aliment et un carton qui doit servir à protéger votre sachet (?) vous pouvez limiter tous ces déchets générés et vous servir directement dans des distributeurs en remplissant des pots. Boomerang vous offre un choix de produits locaux et entièrement en vrac, vous pouvez choisir la quantité désirée en apportant vos propres contenants ou en utilisant des bouteilles et bocaux consignés.

produits

Que proposent-ils ?

Cette épicerie vend en vrac des aliments secs (riz, pâtes, quinoa, farines, céréales), des « snacks » apéritifs, des bonbons, des biscuits, des fruits secs, des huiles/vinaigres, du miel, des épices, du thé, du café (en grain ou moulu), des tisanes, des oeufs (bio et de plein air), quelques fruits et légumes de la région, ainsi que des produits ménagers (lessive, détachant, nettoyant multi-usages, sols / vitres / WC, produit vaisselle à la main/lave-vaisselle/liquide de rinçage…), d’hygiène (plusieurs shampooings solides, savons de Marseille à la coupe)…

Il reste quelques emplacements dans les rayons pour agrandir l’offre, et je crois qu’un stand de produits frais (beurre) et de vin sont prévus.

Ce qui est vendu est soit de production locale (avec une petite carte de France à l’appui), sinon je crois qu’ils précisent quand les produits sont bio.

bocaux

Comment cela fonctionne :

Si vous avez des pots / bocaux vides chez vous apportez-les sinon, vous en trouverez à la vente sur place : pots avec couvercle à vis ou bocaux Le Parfait avec montures en métal, bouteilles, boites… et même des sacs cabas en coton !

Ensuite vous devez « tarer » sur la balance votre contenant, la machine vous délivre une étiquette à coller sur le pot avec un montant qui sera déduit à la caisse. Vous vous servez de l’aliment ou du produit que vous voulez, le prix au kilo étant inscrit sur le distributeur. Quand vous avez terminé de vous servir, vous passez à la caisse. On pèse alors vos pots (on déduit l’étiquette du poids du contenant collée dessus) et on vous donne le montant de vos achats !

Laura et Thomas proposent un système de consignes de contenants et ont même investi (grâce à un financement participatif) dans une laveuse sur-mesure pour les bouteilles à nettoyer rendues par les clients afin d’être bien-sûr réutilisées !

mes achats :

On y a acheté du quinoa, du couscous, du riz thaï, de la farine de blé T65, des oeufs, des noix de cajou, cannelle moulue, pommes séchées, corn flakes, et du miel de lavande.

courses

Le prix :

Les tarifs sont sensés être « égaux » ou inférieurs à la concurrence, mais personnellement par rapport à nos courses habituelles, j’y ai trouvé des articles parfois moins chers et d’autres fois plus coûteux au kilo… mais je n’achète pas forcément 100% local. (Elle vous plait ma réponse de normand ?)

BILAN :

J’étais très impatiente de tester ce concept dont j’avais rêvé dans le livre « Zéro déchet », et j’ai beaucoup aimé cette expérience !

En plus de limiter notre impact écologique, un autre avantage est de pouvoir vous servir à la juste dose, si vous avez besoin de 250g de farine de maïs pour une recette, vous n’êtes pas obligé d’en acheter 1kg ! Vous évitez ainsi (un peu) de gaspillage alimentaire.

L’accueil est très sympathique et Laura & Thomas vous expliquent comment procéder (et vous donne tout de suite un coup de main en cas de doute !)

balance

Où ça se trouve ?

L’épicerie Boomerang se situe en face de la gare de Mouans-Sartoux, l’accès est super facile : vous pouvez vous garer sur un parking juste en face !

ÉPICERIE BOOMERANG

24 avenue Marcel Journet / 06370 Mouans-Sartoux

Pour plus d’infos :

◊ Le site internet  ◊

◊ La page Facebook ◊

◊ La page de financement participatif ◊

◊ Un article de France 3 (+ vidéo) ◊

oeufs

Est-ce que ce concept vous plaît ?

Seriez vous prêt(e)s à vous rendre dans ce genre d’établissement ?

noeud

12 commentaires

  1. Super intéressant mais il ne faut pas oublier le très joli cabas à roulettes de mamie fashion car c’est bien lourd les multiples bocaux et bouteilles en verre …
    Ces boutiques sont notre avenir

  2. au final on revient à ce que nos anciens faisaient …. et ce n’est pas plus mal ! je trouve que c’est une bonne idée mais il faut que les prix au kg soient moins chers ou équivalents pour inciter les gens à s’y rendre

  3. C’est génial! J’en rêve! Je fais mecs courses chez biocoop qui proposent aussi quelques produits en vracs mais on ne peut pas amener ces contenants du coup on utilise les petits sac en papier… bon moi je les garde pour les fois prochaines mais ils devraient faire un effort pour ça….
    Merci pour cet article!
    Bises

  4. Super concept ! J’attends que ce genre d’initiatives se développent dans ma région. Je ne désespère pas, nous avons déjà de plus en plus de producteurs locaux qui se mettent à la vente direct de leurs productions et profitons des paniers de légumes. Il faut maintenant aller plus loin avec ce genre de boutiques ! Je dis oui oui oui :)))

  5. Article très interessant et je suis pour la démocratisation de ces boutiques.Déjà certaines enseignes se sont mises aux sacs en papiers, ce n’est qu’un début mais j’espère que nous allons en voir de plus en plus. Je commence à vouloir tendre vers une consommation zero déchets.. même si ce n’est pas toujours simple…On y croit!! Et merci à toi pour tes articles.
    Shantyone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *