Comment voyager avec sa tente et son sac à dos ?

Au 2ème jour du printemps, on a tous envie de sortir de notre hibernation, et aller profiter de la nature ! Pourquoi pas profiter des ponts qui vont arriver en mai pour aller camper ?

Aujourd’hui je vous donne mes petits trucs et astuces pour monter un campement***** (5 étoiles), et voyager de façon pratique avec un sac à dos, le tout basé uniquement sur mon expérience personnelle !

(Je suis sympa, je vous avertis avant que fassiez les mêmes erreurs que moi ! ;)

tente

(Source de l’image)

Comment passer une bonne nuit en camping ?

Comme dans tous les domaines nous avons les pro-camping et les autres qui pensent que de n’importe qu’elle façon, dormir dans une tente signifie à passer une très très mauvaise nuit… entre le bruit des autres, les moustiques, le froid ou le « trop-chaud », les petits cailloux dans le dos, être réveillé par le soleil à 6h du matin… Je vais essayer de vous prouver que le camping c’est super chouette ! (Quand on est bien équipé !)

Le camping sauvage est très souvent interdit, les conseils suivant valent surtout pour des emplacements dans des campings !

  • L’emplacement idéal ?

Analyser le terrain avant de vous lancer : il vous faut une surface plate, sans cailloux (inspectez-bien, et enlevez les indésirables), plutôt sous des arbres si vous pouvez afin d’avoir un peu d’ombre assez appréciable l’été, pas trop proche d’une route ni des sanitaires (et le doux bruits des chasses d’eau vous berçant toute la nuit…).

moonrise-kingdom-wes-andersen-31

(Source de l’image, tirée de l’excellent film Moonrise Kingdom)

  • Comment (bien) monter sa tente ? 

Je vous conseille évidement d’essayer de la monter au calme chez vous avant, plutôt qu’au moment où vous en avez besoin assez rapidement (coup classique : la nuit arrive et vous n’y voyez plus rien ou la pluie commence à tomber… true story !) A moins que ayez choisi la fameuse tente 2 secondes de Décathlon !

Ce qui est aussi très important c’est d’avoir à disposition un gros caillou ou un maillet en caoutchouc (sorte de marteau) afin de bien enfoncer les sardines (petites tiges de métal qui permettent d’amarrer la tente) dans le sol souvent très dur car régulièrement piétiné. Plantez-les jusqu’au bout (pour éviter de vous les prendre dans les orteils, encore true story) et légèrement penchées vers l’extérieur pour bien tendre la toile de la tente, sans quoi à la première pluie, vous allez prendre l’eau à tous les coups ! Les 2 membranes ne doivent jamais se toucher. Pour enlever les sardines le jour du départ, utilisez simplement le crochet d’une autre !

Orientez l’entrée vers un endroit sympa et dégagé, quoi de mieux que de se réveiller et d’admirer la vue de son lit !

Si vous êtes scout, vous savez surement comment faire une petite tranchée anti-eau autour de la tente ! Pour le reste du monde, ça devrait aller !

Ne vous inquiétez-pas, avec un peu d’entraînement vous le ferez les yeux fermés. Mon homme et moi, on en a tellement monté ensemble, que ça devient une chorégraphie bien rodée où chacun connait ses petites tâches !

moonrise-41

(Source de l’image, tirée de l’excellent film Moonrise Kingdom)

  • Comment s’organiser dans sa tente ?

Je pense que le mieux, est de choisir une taille de tente avec 1 place de plus que le nombre réel d’occupants, ça permet de pouvoir garder votre sac à dos dedans, et de pouvoir dormir au centre pour ne pas avoir la toile quasiment sur le visage !

Laissez vos chaussures dans « l’anti-chambre » de la tente, elle resteront à l’air libre, mais quand-même protégées.

Gardez à votre disposition une lampe, choisissez-en une avec dynamo pour ne jamais tomber en rade de batterie !

  • Comment passer une bonne nuit ?

Ça y est la tente est montée, l’emplacement est idéal, la nuit est tombée, vous allez vous coucher !

  • Pour le matelas :

Au lieu des mini matelas style tapis de yoga, pas très isolant je trouve (du sol dur, du froid et de l’humidité), je vous conseille les auto-gonflants qui font environ 2,5 cm d’épaisseur, c’est le bon compromis entre légèreté du matériel si vous devez le porter ensuite et le confort de sommeil. Si vous êtes en voiture et que vous êtes très sensible du dos, il existe des matelas beaucoup plus épais que l’on gonfle avec une pompe (qu’il faut donc apporter aussi), mais personnellement je n’aime pas trop ça…

  • Pour les draps :

Si vous êtes en randonnée, vous devez avoir bien-sûr un sac de couchage, maintenant on en fait des très légers, compacts mais quand-même chauds et confortables. Vous avez juste à choisir la forme (rectangle ou sarcophage) et la température extérieure prévue pour votre bivouac.

Après avoir baroudé sac au dos depuis quelques années, mon homme est moi partons en vacances en voiture avec la tente dans le coffre. Ce qui permet d’avoir un peu plus de confort pour le campement. On apporte donc notre couette ce qui est vraiment très agréable, il suffit sinon d’un drap housse ou plat que l’on installe nos 2 petits matelas et notre lit de fortune est fait !

Moonrise-21

 (Source de l’image, tirée de l’excellent film Moonrise Kingdom)

  • Pour l’oreiller

Si vous randonnez, votre oreiller sera peut-être une écharpe roulée en boule ou un pull, bref ce que vous avez sous la main… Sinon vous pouvez utiliser un oreiller gonflable, qui ne prend pas trop de place du coup pour le transport. Moi j’utilise des petits oreillers normaux mais de taille plus petite (ils font la moitié des classiques à peu près).

Astuce ! Sans faire de pub pour Décathlon, car je parle juste de ce que j’ai vu et connais, je sais qu’ils ont sorti une espèce de vrai lit entier pour le camping ! Il s’agit de la gamme Sleepin’bed, en version 1 ou 2 places.

  • Pour un bon gros dodo :

En camping, l’épaisseur de la toile fait que le son et la lumière pénètre très facilement, ce qui peut évidement vous embêter pour bien dormir, la promiscuité avec vos voisins n’aidant pas non plus. Il me semble indispensable d’avoir avec vous une paire de bouchons d’oreille, et un masque de nuit ! Sous peine sinon, d’être réveillé plusieurs fois par nuit et dès les premiers rayons de soleil !

Ajout du 21/03/2015 : Je vous conseille de prendre aussi une batterie de secours, car laisser charger vos appareils dans les sanitaires n’est pas super pratique… Je vous en parlais déjà dans cet article !

Allez, vous pouvez dormir tranquille ! Zzzz

tente 1

Notre tente cet été en Andalousie, on voit à l’intérieur notre couette, les oreillers et une petite lampe au milieu !

.

Voyage en sac à dos

Comme pour le camping ou la rando, voyager en sac à dos demande un minimum d’organisation pour que tout se passe au mieux !

  • Comment choisir son sac ?

Je vous conseille d’acheter un sac qui s’ouvre jusqu’en bas (inutile de devoir vider entièrement son bagage pour récupérer son pyj, tout en dessous…) et pas trop gros (porter un sac de 70L rempli s’apparente plus à un sport en lui-même qu’à des vacances !) Evidemment tout dépend de la durée de votre séjour, et du matériel dont vous aurez besoin…

  • Comment l’organiser ?

Le mieux est de tout compartimenter ! Enfermez tout dans des sacs en plastiques (classiques ou de congélation grand format avec un zip ou encore des housses spéciales). Par exemple tous vos sous-vêtements en même temps, vos tee-shirts dans un autre, vos pantalons/shorts encore dans un suivant. Essayez de trouver une couleur pour chaque type de vêtements, ça ne sera que plus facile de trouver immédiatement vos affaires. En cas d’orage, de grosse pluie ou d’inondation vos vêtements resteront au sec et je peux vous assurer que c’est très agréable et primordial quand tout est trempé que de trouver des habits propres et secs !

Toujours en cas d’intempérie, prévoyez aussi une housse pour emballer votre bagage pour qu’il soit le moins mouillé possible. Décathlon vend un « couvre-sac » à cet effet.

Essayer de ranger vos affaires au même endroit, pour les retrouver très facilement !

sac 3

  • Utile dans son sac

Une serviette en microfibre peut s’avérer très utile car c’est gain de place et de poids, mais aussi elle sèche très vite Evidemment ce n’est pas le confort d’un drap de bain très épais, doux et bien enveloppant ! Disponible ici par exemple.

Dans certains pays, l’hygiène des draps des hôtels (ou guest houses) n’est pas au top niveau, un « sac à viande » peut être appréciable. Il s’agit d’un rectangle de coton dans lequel on se glisse pour ne pas être en contact du linge de lit douteux. Il en existe une version en soie, pour afin d’avoir plus chaud en camping dans un sac de couchage. Respectivement ici et .

Depuis une mauvaise expérience en Chine, où une nuit j’étais trés trés malade et que je me suis retrouvée sans eau potable pour prendre mes médicaments, j’ai toujours une petite bouteille d’eau minérale de secours dans mon bagage. Ça peut paraître complètement idiot, mais je vous assure qu’elle m’a rendu un énorme service ce jour-là ! Bien-sûr n’utilisez-là qu’en cas d’urgence !

  • Dans la trousse de toilette

Si vous partez pour de très très longues vacances (comme un tour du monde par exemple) privilégiez peut-être des cosmétiques solides comme du savon, du shampooing (vous en trouverez ici ou ), du dentifrice (ici), ou encore du déodorant (). C’est économique au niveau de la place, et du coût par rapport au nombre d’utilisations, et surtout ça ne coule pas dans le sac à dos ! (Qui n’a jamais retrouvé son gel douche ou sa crème solaire ouverte dans toutes ses affaires ? Et oui à nouveau true story !)

.

Voilà, vous connaissez toutes mes petits trucs pour voyager sac au dos !

Encore quelques petites choses, voici une liste assez complète pour ne rien oublier en vue du départ, et des liens utiles : Décathlon, Au vieux campeur !

.

J’espère vous avoir donnée envie d’aller camper aux beaux jours ! Avez-vous d’autres astuces pour voyager organisé ?

noeud

4 Commentaires

  1. Cet article m’est très utile ! Je viens de recevoir pour mes 20 ans un petit séjour en solitaire à Londres et, en grosse maniaque de l’organisation que je suis, j’essaie de réfléchir à comment bien organiser ma valise et mon séjour sans m’encombrer… J’ai un budget restreint, si je veux prendre un billet d’avion low-cost il faut que je fasse attention à bien avoir une seule valise en bagage à main. Du coup je n’avais pas penser aux serviettes en micro-fibres, mais je me dis que pour le prix et la taille, je pourrais en prendre deux (qui dit grosse tignasse, dit besoin de beaucoup de serviettes, tu connais ça!) sans pour autant charger ma valise… Merci pour ces astuces !

    1. Super, ça va être chouette !
      Pour tes cheveux je te conseille les serviettes en microfibres spéciales pour les cheveux justement de la gamme Kalenji chez Décathlon ! Elles sont géniales !
      Bon voyage !

  2. Eh ben ça tombe bien cet article! mon mari prévoit un petit camping en famille pour ce week end. Moi qui est si nul pour monter une tente . Surtout que je ne suis pas trop fan de dormir à l’extérieur. Mais bon il faut faire cette expérience. Merci pour ton partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *